Harcèlement, la CFDT dit STOP !

Il est du devoir de vos élus de vous représenter en cas d’entretien préalable à une sanction disciplinaire.

Il est aussi de notre devoir de condamner et de dénoncer tout fait susceptible de relever de harcèlement, qu’il soit moral ou sexuel.

Cela s’est produit récemment dans notre entreprise et le salarié a été licencié.

En premier lieu, toutes nos pensées vont vers les victimes de ces agissements. Nous les assurons de notre soutien indéfectible et de toute notre solidarité.

Nous l’affirmons une fois de plus, ce type de comportement envers les FEMMES ou les HOMMES n’a pas sa place dans notre entreprise, ni dans la société en général. La CFDT ne défendra jamais de tels agissements.

Pour nous, ces valeurs ne sont pas à géométrie variable et sont applicables quel que soit votre genre, votre âge, votre influence, votre réseau ou votre statut dans l’entreprise.

Au cœur des valeurs de la CFDT, la lutte contre toutes les formes de violences sexistes, sexuelles ou morale doit garantir que chaque personne soit respectée en tout lieu et toute situation. Cette priorité est inscrite dans l’article 1 de nos statuts.

Cette exigence, la CFDT la porte aussi depuis plusieurs années au sein de toutes ses structures internes et pour tous ses militants et militantes. Nous la portons et l’affichons clairement : c’est l’objet de notre Charte de prévention des violences sexistes et sexuelles.

Victime de harcèlement : vous n’êtes pas seul(e) !

Nous appelons toutes celles ou ceux qui seraient victimes de ce type d’agissement à nous contacter.

Nous serons à même de leur proposer un accompagnement personnalisé, permettant de prendre en compte leur situation personnelle tout en faisant remonter ces comportements au plus haut niveau de l’entreprise.

Les victimes peuvent également se tourner vers les référents harcèlement de chaque établissement, le service médical, un membre de la CSSCT, un représentant du personnel, leur hiérarchie.

Nous leur rappelons que cette alerte est indispensable
pour permettre de stopper des agissements répréhensibles
 et surtout éviter de faire d’autres victimes.

Témoins de violence : ne restez pas passif

Témoins de violence (verbale, physique, psychologique, pratiques discriminatoires…), nous avons tous un rôle à jouer.

Chacun de nous peut être l’un des tout premiers relais et peut prendre la parole dans le cadre d’une prévention efficace.

Veiller à l’intégrité de nos collègues est le devoir de chacun.

Soyons tous solidaires contre les harceleurs,

… qu’ils soient conscients ou non de leurs actes.

Soyons vigilants et prêts à dénoncer tout comportement abusif.

Le harcèlement est un fait grave qui peut amener à des sanctions lourdes envers les harceleurs pouvant aller jusqu’au licenciement.