NAO 2017 – Lettre à B. Even et explications sur la position CFDT

Bonjour à toutes et à tous,

Vous trouverez ci-joint la lettre CFDT SAFRAN.HE envoyé à notre P.D.G, M. B. EVEN.
Son but : obtenir une meilleur politique salariale.

Pourquoi envoyer une lettre seulement portée par la CFDT à notre PDG ?
Parce que les autres organisations syndicales ne veulent pas se joindre à notre action.

Bien consciente que le texte qui suit peut être perçu comme contre-productif dans l’immédiat pour la cohésion syndicale, la CFDT vous confirme que la seule raison de son action est la défense et l’obtention d’une meilleur politique salariale.

La CGT et la CFE-CGC en restant à la table des négociations cautionnent-elles  le cadrage ?
La CGT, en démarrant  ces revendications 2017 au-delà de 4% se met tout de suite dans une impasse, avec un niveau rêvé par  tous mais  inatteignable.
La CFE-GCC, en ne ciblant que le calendrier de négociation, ne s’attaque pas au fond mais à la forme.

Maintenant, la CFDT est toujours prête à participer à une  intersyndicale, sur des propositions atteignables, prenant en compte tous les paramètres de l’entreprise.

Info CFDT groupe en réponse à la communication CFE-CGC du jour,

Tout d’abord,

La CFE-CGC a une conception bien particulière  de la cohésion syndicale, car dès la première communication commune groupe, incrimine. (politique quand tu nous tiens)

NAO 2017 : la Chronologie

Notre décision de suspendre notre présence aux négociations a été prise par notre Conseil des Inters (qui est l’organe représentatif de l’ensemble des CFDT SAFRAN) le 31 janvier.

Nous avons donc fait un courrier le 2 février à la Direction du Groupe dans ce sens.

Suite à ce courrier, la Direction reçoit les coordinateurs syndicaux CFDT vendredi 10 février.

En parallèle nous avons été conviés à une intersyndicale groupe (CFDT – CGT – CGC et FO) le 2 février. Au cours de cette intersyndicale nous avons proposé à nos interlocuteurs de se joindre à notre action de suspendre notre présence aux négociations et… ils n’ont pas donné suite.

Nous avons quand même proposé de faire une lettre argumentée à la Direction leur demandant de recevoir les coordinateurs syndicaux des 4 OS représentatives du Groupe afin de discuter de la politique salariale de cette année. Cette lettre a été envoyée le 7 février.

Nous attendons une réponse de la Direction.